Mobilité internationale

L’école doctorale a de nombreux partenariats avec des laboratoires internationaux, ce qui permet aux doctorants de travailler à l’étranger durant leur doctorat. Les doctorants ont ainsi la possibilité de connaitre de nouvelles méthodes de travail ou de nouvelles techniques.

La mobilité durant la thèse sur des courtes périodes

Le doctorant est inscrit auprès de l'établissement français qui lui délivrera son diplôme de docteur et effectue au cours de ses 36 mois de thèse un ou plusieurs séjours.  

Des appels à mobilités proposant des financements sont proposés régulièrement. (financement région Bretagne, Rennes métropole, Collège de Bretagne...)

Le Collège doctoral de Bretagne lance la 2e campagne 2023 de soutien à la mobilité internationale sortante pour les doctorant·es, dans le cadre de son "guichet unique" fédérant plusieurs financeurs autour d'un dispositif commun.

Cette 2e campagne 2023 permettra d'allouer les enveloppes restantes non attribuées à l'issue de la première campagne. Ces enveloppements proviennent des financements de la Région Bretagne, de Rennes Métropole, de l'EUR Caps et du Collège doctoral lui-même. En conséquence, seules les ED suivantes sont concernées : ALL Bretagne, EDGE Bretagne, ELICCE, ESC, MATISSE, S3M, SPI.bzh, SVS.

 

Avec un seul dossier de candidature en ligne vous pouvez postuler aux financements pour lesquels vous êtes éligibles.

 

Tous les détails pour candidater sont détaillés sur le site internet du Collège doctoral de Bretagne (en français et en anglais) : https://www.doctorat-bretagne.fr/ .

 

La date limite pour candidater est le 5 mars 2023, pour des séjours à l'étranger à compter de juin 2023.

Il s'agit de la dernière campagne pour des mobilités démarrant en 2023. La prochaine campagne portera sur des mobilités à compter de janvier 2024.

La cotutelle

La cotutelle est un dispositif permettant à un doctorant de réaliser sa thèse en étant inscrit à la fois dans un établissement français et dans un établissement étranger.